Pablo Picasso est un célèbre peintre espagnol. En 1937, le gouvernement espagnol lui commande un tableau à présenter lors de l'exposition Universelle, au sein du pavillon d'Espagne. Mais Picasso hésite.

 

Nous sommes alors en pleine guerre civile : les

nationalistes (extrême droite, menés par le général

Franco) s'opposent aux républicains (gauche et extrême

gauche) alors au pouvoir.

Franco demande le soutien de Hitler et Mussolini.

Le 26 avril 1937, 4 escadrilles de l'aviation allemande,

soutenues par l'aviation italienne, et sur ordre du général

Franco, bombardent la ville de Guernica, au nord de

l'Espagne.

Choqué par les faits et par les nombreuses victimes,

Picasso accepte la précédente demande du

gouvernement de réaliser un tableau pour l'Exposition.

Il y voit ainsi une occasion d'exprimer toute l'horreur

ressentie.

C'est un tableau hors normes qu'il réalise, aux

proportions gigantesques : 3,5 mètres sur 7,7 mètres,

qui lui demandera 1 mois de travail dans son atelier

de Paris.

Lors de l'exposition, l'émotion était intense face à cette œuvre, et au-delà face à l'horrible destin de cette ville et de ces gens attaqués alors qu'ils n'étaient pas engagés dans le conflit. Pour Picasso, la célébrité fut immédiate.

La toile ne fut transférée en Espagne qu'en 1981 suite à la mise en place du gouvernement démocratique. Picasso avait en effet refusé que son tableau soit exposé en Espagne tant que la dictature était au pouvoir.

Depuis, elle n'a pas quitté le Musée National Centre d'art Reina Sofía à Madrid.

Histoire 
                                                     

                             
«Guernica», Pablo Picasso