vue sur l'info

Vue sur l'info

est une rubrique dans laquelle nous allons traiter de sujets d'actualités en langue des signes.

C'est une petite fenêtre ouverte sur le monde qui a pour objectif d'informer, d'intéresser ou de surprendre au travers de thèmes les plus divers et de permettre un accès à la culture générale.

hommage à vinciane sauren

C'est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès de Vinciane Sauren,
interprète en langue des signes belge, survenu le samedi 18 juillet 2020.
Revenons ensemble sur son parcours largement tourné vers l'aide aux personnes sourdes.

Vinciane était tout d'abord logopède au Centre Médical d’Audiophonologie de Montegnée.

Elle était aussi interprète dans une école secondaire.

Elle interprétait tous les dimanches les messes de Liège, Verviers et enfin Rocourt.

Interprète indépendante au sein du SISW (Service d'Interprétation des Sourds de Wallonie), elle intervenait régulièrement lors de baptêmes, mariages, funérailles,... . 

Une partie de ses activités mêlait également culture et langue des signes. Au sein de Muzik'en signes, elle intervenait régulièrement lors de concerts ou festivals, comme les Francofolies de Spa qu'elle interprétait depuis 2003.

Avec Mimo, elle avait mis en place l'évènement 

"conte à 2 voix" à la bibliothèque de Chiroux.

Et enfin, bien sûr, tous se souviennent d'elle interprétant régulièrement le journal télévisé de la RTBF sur La Trois.

Nous garderons le souvenir d'une personne très généreuse, serviable, sociable et toujours souriante.

Le Conseil d'Administration du CFLS ainsi que tout le personnel tient à présenter ses plus sincères condoléances à la famille de Vinciane ainsi qu'a ses amis proches.

CORONAVIRUS : début du déconfinement

Le 24/04 dernier, le gouvernement à annoncé sa décision d'entamer la procédure de déconfinement.
Il se fera en 4 étapes.

PHASE 1a (4/05) : 

  1. Réouverture des entreprises de professionnels à professionnels (entreprises qui n'accueillent pas de clients)                            

  2. Réouverture des magasins de tissus, merceries pour la fabrication de masques         

  3. Lors de cette 1ère étape, les transports en communs verront leur fréquentation augmenter. Les distances de 1,50m devant toujours être respectées, le nombre de voyageurs sera limité, et le port du masque obligatoire pour toute personne à partir de 12 ans.                                                                               

  4. La pratique d'un sport ou d'une extérieur sera permise avec 2 personnes maximum, en respectant toujours les distances de 1,50m. La pratique du tennis, badminton sera autorisée, mais les vestiaires resteront fermés.

PHASE 1b (11/05) : 

  1. Réouverture possible de tous les magasins, grandes ou petites surfaces. Le respect des distance est toujours en vigueur. Les bars, restaurants resteront fermés, ainsi que les salons de coiffure, manucure.                               La décision du gouvernement quant à la date de ré-ouverture de ces commerces dépendra de l'évolution de la situation.

PHASE 2 (18/05) : 

  1. Réouverture possible des salons de coiffure, salons de manucure, salon de beauté.                            

  2. Réouverture des écoles, mais uniquement pour les 6èmes primaires et 6èmes secondaires                                                                 

  3. Possibilité d'organiser des réunions privées à domicile, en petit groupe de maximum 10 personnes                                                                    

  4. Possibilité d'organiser une excursion d'1 jour, en Belgique seulement. Les voyages à l'étranger restent interdits à cette étape.

PHASE 3 (au plus tôt le 8/06) : 

  1. Possibilité de réouverture des bars, restaurants, parcs d'attractions,... sous conditions et, encore une fois, si la diminution du nombre des cas est satisfaisante.                                                               

Bien sûr, le plus prudent est de rester chez vous en attendant les nouvelles décisions du gouvernement.

RAPPEL : 

Portez un masque

Lavez-vous les mains régulièrement

Et respectez les distances de 1,50 m entre chacun.

CORONAVIRUS : suite

Le gouvernement à annoncé le report des mesures de confinement au 3/05.

C'est l'occasion d'un petit rappel, le Coronavirus est aussi appelé COVID - 19. Mais qu'est-ce que ça signifie?

covid.png

La maladie est apparue pour la 1ère fois en 2019 en Chine, dans la ville de Wuhan. Tout le pays a été contaminé, elle est vite devenue une épidémie.

En atteignant le monde entier, elle a atteint le stade de pandémie.

COMMENT L'EVITER?

  1) Grâce aux mesures de confinements mises en place actuellement

  2) Eviter les contacts : ni bisous, ni poignée de main

  3) Eviter de rendre visite à la famille, aux amis, collègues...

  4) Il est conseiller de porter un masque

SI VOUS VOUS SENTEZ MALADE, A QUOI FAUT-IL FAIRE ATTENTION?

       - nez bouché

       - éternuements

       - gorge irritée

       - toux sèche

       - fièvre légère

       - courbatures

       - fatigue

       - mal au ventre

       - diarrhée possible

Si vous présentez ces symptômes, contactez votre médecin, par sms par mail ou encore via Relais - Signes (lien ici).

A la maison, vous pouvez boire des tisanes, et y ajouter du miel et du citron. 

Si vous constatez une aggravation des symptômes, ou l'apparition de maux de tête, fièvre intense, douleurs dans la poitrine, difficultés respiratoires, perte de goût et d'odorat, prévenez tout de suite votre médecin ou le SAMU au N°112. 

QUELS EXAMENS VOUS FERONT LES MÉDECINS POUR IDENTIFIER LE CORONAVIRUS?

  1) Frottis buccal

  2) Frottis nasopharyngé

  3) Prise de sang

  4) Analyses d'urine

  5) Radiographie

UN SEUL CONSEIL : RESTONS TOUS A LA MAISON!

CORONAVIRUS

Le coronavirus, vu au microscope, semble entouré d'une petite couronne.  D'où son nom, signifiant "couronne" en latin.

Est-il dangereux?

Dans 90 cas sur 100, le virus n'est pas dangereux. Certains malades ne se rendront pas compte qu'ils sont infectés, en étant malgré tout contagieux.

Les symptômes sont la fièvre, la toux, la fatigue comme pour une grippe normale.

Pour 10 personnes sur 100, cela peut mener à des problèmes respiratoires sévères, à traiter à l'hôpital.

Enfin, pour 2 à 4 personnes sur 100, la maladie peut être plus grave, voire mortelle, principalement chez les personnes âgées, et/ou fragilisées par une autre maladie (diabète, cancer, maladie respiratoire).

Peut-on soigner le coronavirus?

On ne peut pour l'instant traiter que les symptômes, il n'existe pas à l'heure actuelle de vaccin.

Comment éviter la propagation?

1) Il est important de se laver les mains régulièrement, avec du savon ou un gel hydro alcoolique, et ce jusqu'au poignet.

2) Utiliser des mouchoirs, en papier de préférence,  à usage unique. Le jeter directement après usage et ne pas le garder dans la poche ou dans la main.

3) Éternuer dans le pli du coude, les gouttelettes respiratoires propageant le virus.

4) Eviter les contacts tel que se faire la bise ou se serrer la main pour se saluer.

Si vous vous sentez malade, mieux vaut éviter de vous rendre directement aux urgences.

Prenez d'abord contact avec votre médecin traitant, via SMS, mail ou RELAIS – SIGNES, service d’interprétation à distance pour des appels téléphoniques.

LES premiers pas sur la lune

C'est l'astronaute américain, Neil Armstrong,  qui pose pour la première fois le pied sur la Lune, le 20 juillet 1969 à 10 heures du soir. En Belgique, il est 4 heures du matin le 21 juillet car il y a un écart de 6 heures entre l'Amérique et la Belgique.

Après la Seconde Guerre

mondiale, l'URSS et les 

Etats-Unis s'opposent en

une sorte de concurrence:

c'est ce qu'on va appeler 

"la guerre froide".

Toutes deux veulent

montrer leur supériorité en

idéologie mais aussi en technologie.

La course à l'espace 

devient le symbole de leur 

réussite.

Les premiers succès sont d'abord russes (soviétiques) : en 1957, les Russes sont les premiers à réussir à mettre un satellite en orbite autour de la Terre. C'est Spoutnik I.

Un mois plus tard, ils lancent un deuxième satellite, c'est Spoutnik II avec  à son bord le chien Laïka.

En 1961, le premier homme à aller dans l'espace est Youri Gagarine. Il quitte la Terre à bord d'une fusée qui, après avoir largué les étages de lancement, réussit à tourner en orbite autour de la Terre.

Les Américains décident de tout faire pour battre les Russes. En 1961, le Président John Fitzgerald Kennedy  demande au Congrès de développer un programme de recherches spécial : le programme APOLLO. Quel en est l'objectif ? Envoyer une fusée de la Terre sur la Lune et la faire revenir sur la Terre. 

8 années de recherches sont nécessaires pour améliorer les résultats.

 

Enfin, le 16 juillet 1969, tout est prêt. Trois astronautes, Neil Armstrong, Michael Collins et Edwin "Buzz" Aldrin décollent dans une fusée appelée Saturne V.

La fusée arrive et se met en orbite à 16 km autour de la Lune. De la fusée se détache le module lunaire ou "LEM" (Lunar Excursion Module) qui entame sa descente vers le sol lunaire et cherche une place bien plane, sans pierre et sans trou pour atterrir. Enfin, il se pose sur le sol dans une plaine appelée "Mer de la Tranquillité".

Dans le LEM, il y a deux astronautes : Neil Armstrong et Edwin Aldrin. Le 3ème astronaute, Michael Collins est resté dans la fusée et continue de tourner autour de la Lune.

Neil Armstrong est le premier à sortir du module. Il enclenche la camera et commence la descente de l'échelle du LEM. Il pose le premier le pied sur la Lune et constate une poussière importante. Il fait quelques pas et puis prononce la phrase célèbre : "C'est un petit pas pour l'homme mais un bond de géant pour l'humanité".

Le même jour à  18h, le module quitte le sol lunaire et rejoint la fusée. La fusée retourne sur la Terre pour atterrir le 24 juillet.

Les voyages dans l'espace ont nécessité des technologies spéciales vraiment utiles dont nous nous servons maintenant tous les jours. 

  • La jeep lunaire n'avait pas de volant mais bien une sorte de joystick.  Le même principe est utilisé dans les jeux pour enfants.

 

  • Les visières des casques d'astronautes faites pour protéger des pierres et des rayons et permettre de respirer en conditions difficiles ont servi à développer des visières perfectionnées pour les pompiers.

 

  • Le sol de la Lune est couvert de poussières et de pierres. Les astronautes ont embarqué des aspirateurs sans fil pour récolter des exemplaires de roches.  Grâce à cela, nous bénéficions aujourd'hui d'aspirateurs sans fil. 

 

  • La technologie du scanner a été créée pour analyser la solidité et la qualité du matériel qui allait composer la fusée. Cette technologie a été développée par la suite pour les hôpitaux et a permis de déceler des cancers ou des fractures par exemple.

 

  • Dans la fusée, les astronautes avaient des matelas spéciaux pour bien les soutenir quand ils auraient des pressions énormes causées par la vitesse élevée. Ce principe se retrouve maintenant dans les matelas à mémoire de forme.

 

  • Il fallait trouver comment fournir de l'électricité à la fusée mais sans batteries car trop lourdes. Les panneaux solaires ont été inventés et ont donné naissance aux panneaux photovoltaïques mis sur les toitures, qui permettent des économies d'énergie.

 

  • Dans la fusée, il était impossible d'emporter la quantité d'eau nécessaire. Il a donc fallu inventer un système pour recycler les eaux sales et l'urine pour pouvoir les boire à nouveau. Ce qui a donné par après la carafe avec la cartouche pour apurer l'eau : la carafe Brita.

 

  • Les satellites dans l'espace se renvoient sans cesse des informations. Ce qui a permis la création du GPS pour retrouver son chemin et les communications GSM en relais tout autour du monde.

  • Les ordinateurs étaient au départ grands comme des armoires. Il était donc impossible d'emporter cela dans la fusée. Les chercheurs ont alors cherché à réduire le volume des ordinateurs.  Grâce à cela, nous avons maintenant les ordinateurs portables.

 

  • Les astronautes avaient des vêtements épais comme des coussins pour les protéger contre les chocs de pierres. Ce principe a permis d'équiper maintenant toutes les voitures d'airbags.

 

  • La couverture Mylar a été développée pour préserver le LEM de trop fortes chaleurs ou au contraire pour conserver au maximum la chaleur. Les chercheurs ont alors pensé à utiliser cette couverture dans les ambulances pour garder la chaleur des blessés, dont la température baisse vite à cause du choc.

 

  • Le canot gonflable a été inventé pour éviter que la capsule des astronautes au retour se retourne dans l'eau. Une bouée de protection était nécessaire. Depuis, on a pensé qu'il était intéressant aussi d'avoir des canots gonflables ou des bateaux de sauvetage.

 

Beaucoup d'autres choses ont été inventées pour la mission Apollo. Ce serait trop long de toutes les énumérer ici.  De nombreuses choses ont été faites grâce à la fusée.