Lucien Blanvillain, premier soldat sourd

Lucien Blanvillain naît le 30 octobre 1889 à Nitry, dans le nord de la France. On ignore les raisons de sa surdité. Il part plus tard pour Paris où il apprendra le métier de cordonnier à l'Institut national des jeunes sourds.
A la fin de ses études, il retourne à Nitry où il trouvera un emploi de cordonnier. En 1910, on refuse à Lucien son incorporation dans l'armée en invoquant sa surdité.

4 ans plus tard, lorsque la première guerre mondiale éclate, il est appelé comme une grande partie de la population masculine devant le Conseil de Révision, juridiction chargée d'analyser si les individus destinés au service militaire sont aptes à y aller. Une fois encore, on souhaite le réformer pour cause de surdité.
Mais Lucien insiste, il veut s'engager et participer. Il se propose comme ouvrier cordonnier.
Il est finalement accepté au sein du 43ème régiment d'infanterie coloniale, envoyé dans la Somme.

​Lucien travaille dans les services d'intendance, du ravitaillement et comme cordonnier, à l'arrière du front, en 3ème ligne. Mais Lucien n'a pas abandonné son souhait de participer activement aux combats et aller au front.
Cela lui est finalement accordé dès le 22 février 1915, en étant  affecté à la surveillance de l'ennemi en se postant au sommet d'un arbre, ainsi qu'à la pose de barbelés.

​Lucien mourra le 30 septembre 1915 dans un combat à Vimy.